94, boulevard Poniatowski – 75012 Paris
01 43 45 26 12
plongez@bleu-passion.fr

Le contrôle de la flottabilité est-il une spécialité ?

Le contrôle de la flottabilité est-il une spécialité ?

Park Mark Powell,

Un sujet qui génère une discussion en ligne considérable est de savoir si le contrôle de la flottabilité devrait être une spécialité.

  • Un camp dit non. Ils croient que, si les instructeurs de débutants font leur travail, il ne devrait pas y avoir besoin d’une spécialité de contrôle de la flottabilité.
  • L’autre camp soutient qu’il n’y a pas assez de temps pour enseigner le contrôle de la flottabilité dans un cours « Open Water ». Ils croient qu’un complément pour améliorer les compétences des plongeurs en matière de flottabilité est un cours supplémentaire utile.

La réponse courte est, les deux

Les arguments peuvent être très déterminés. Ils s’élargissent souvent pour inclure d’autres sujets. J’aborderai ce sujet de front, en montrant qu’il y a des points forts dans chaque argument. Je vais également décrire l’approche pratique adoptée par SDI lors de l’enseignement du contrôle de la flottabilité.

La question principale est de savoir s’il faut enseigner la flottabilité uniquement dans le cours « Open Water » ou l’enseigner comme une spécialité.

La réponse courte est, faire les deux.

Le contrôle de la flottabilité est un élément important de la formation de débutants. Cependant, il y a beaucoup de place pour améliorer les compétences de flottabilité des plongeurs avec des cours complémentaires.

Comme analogie, regardez la théorie de la décompression. Le cours « SDI Open Water Scuba Diver » comprend une section sur ce sujet. Peu, cependant, soutiendraient ce cours devrait inclure tous les aspects de la théorie de décompression. Il est normal, voire souhaitable, de réserver des informations plus détaillées pour les cours avancés.

La flottabilité est un élément fondamental de la plongée

Lors d’un récent Instructor Trainer Workshop (ITW), un candidat a déclaré : « Le contrôle de la flottabilité ne fait pas partie de la plongée. C’est la plongée ».

Le sentiment d’apesanteur est l’une des meilleures parties de la plongée. La capacité de descendre et de monter sans effort sont des éléments essentiels de l’apprentissage de la plongée. Il en va de même de la capacité de maintenir sa position dans la colonne d’eau.

Les plongeurs qui ne peuvent pas contrôler la flottabilité ne doivent pas obtenir le brevet Open Water. Cependant, de nombreux instructeurs considèrent le contrôle de la flottabilité comme « juste une compétence de plus sur une liste » que l’instructeurs doit cocher avant de certifier les débutants. Ils pensent que l’enseignement des pivots sur palmes, ou pire encore du Bouddha, constitue l’enseignement du contrôle de la flottabilité.

Une fois que l’instructeur à vérifier cette « compétence », les élèves sont souvent privés de compléments de formation ou d’entrainements à la flottabilité.

Cela ne constitue pas une maîtrise du contrôle de la flottabilité.

Ainsi, la nécessité d’enseigner des cours correctifs de contrôle de la flottabilité est souvent la conséquence d’une formation initiale inférieure aux normes.

Les normes SDI sont claires

Pour être certifiés SDI Open Water Scuba Divers, les étudiants doivent être en mesure de :

  • Flotter
  • Effectuer une descente contrôlée
  • Effectuer une ascension contrôlée

En d’autres termes, faire preuve d’une flottabilité neutre, négative et positive. Pour ce faire, le manuel de l’instructeur explique que les élèves doivent comprendre un éventail de concepts.

Il s’agit notamment de :

  • La relation entre un lestage appropriée et le contrôle de la flottabilité
  • L’utilisation du gilet stabilisateur ou d’une combinaison étanche
  • L’utilisation du contrôle de la respiration pour les ajustements plus fins

Ils doivent également comprendre :

  • Les différences de flottabilité entre l’eau douce et l’eau salée
  • Comment les changements de flottabilité sont plus importants en eau peu profonde qu’en profondeur

L’objectif du Bouddha est que « le plongeur soit capable de planer immobile (sans mouvements de pied ni de bras) dans l’eau pendant au moins 30 secondes en utilisant le contrôle de la flottabilité ». Pour les ascensions et les descentes, les élèves doivent être en mesure de le faire au milieu de l’eau sans références visuelles.

Si les instructeurs font un bon travail et couvrent tous les éléments requis, les étudiants devraient avoir une maîtrise fondamentale du contrôle de flottabilité. Ils devraient être en mesure de maintenir leur position dans l’eau tout au long de la plongée.

Cela ne signifie pas que les élèves n’aient plus rien à apprendre. Même les meilleurs instructeurs ne peuvent pas enseigner tous les aspects du contrôle de la flottabilité dans les classes de débutants. Il y a toujours place à l’amélioration.

Le cours avancé de contrôle de la flottabilité

Le cours SDI Advanced Buoyancy Control peut aider les plongeurs à recevoir un accompagnement supplémentaire sur la façon d’affiner la flottabilité. Il devrait également couvrir la façon de s’assurer qu’ils maintiennent leur flottabilité tout en :

  • Effectuant d’autres tâches
  • Faisant face aux urgences

Il devrait en outre enseigner aux élèves comment anticiper les changements de flottabilité. Cela permettra aux plongeurs de faire face à ces changements à l’avance plutôt que d’y réagir une fois qu’ils se sont produits.

C’est aussi une occasion inestimable pour les étudiants de passer du temps avec un instructeur à peaufiner leurs compétences en flottabilité et à développer un niveau de contrôle plus élevé. Un bon instructeur peut signaler des erreurs ou des améliorations qui éviterait des mois d’efforts et de frustration à un l’élève qui s’entraine seul.

Il est regrettable que certains instructeurs considèrent la flottabilité comme une simple compétence sur une liste de contrôle plutôt qu’une partie fondamentale de la plongée.

Cela dévalorise le concept du cours de contrôle de la flottabilité.
Comment ? En le transformant en une leçon de flottabilité pour la préparation à l’Open Water, alors qu’il a le potentiel pour être beaucoup plus.

Les instructeurs SDI doivent toujours s’assurer que leurs étudiants débutants sont capables de contrôler la flottabilité de base. Ils ne devraient toutefois pas avoir peur de permettre aux élèves d’améliorer et d’affiner leur flottabilité.

Le cours SDI Advanced Buoyancy Control offre cette opportunité.

Article traduit du Blog SDI
https://www.tdisdi.com/is-buoyancy-control-a-specialty/

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *